Flip Back - photo : Rémi Desclaux

6 questions : Martin Keller

Il paraît que tu es goofy en skate et regular en snowboard. Comment c’est possible ?

Il paraît, oui ! Ah ah ah ! Dieu seul sait pourquoi ! Un jour je suis allé faire du snowboard et j’étais plus à l’aise en regular. En skate je roulais en goofy, je faisais des ollies en goofy, mais en regular, je galérais à faire ollie… Donc j’ai compris qu’il fallait que je continue en goofy !

Qu’est-ce qui t’a fait prendre du recul sur le skate, aujourd’hui ?

La vie a fait qu’il fallait que je commence à gagner des sous. Donc j’ai commencé par bosser chez Nozbone, puis pour Carhartt à mi-temps et puis j’ai décidé de faire une formation en menuiserie…

Quelle est ton activité aujourd’hui ?

Je suis menuisier.

Est-ce qu’à un moment tu as pensé essayer de devenir skater pro ?

Pas vraiment. La réalité m’a toujours rattrapé, c’était primordial de gagner de l’argent et comme je ne gagnais pas ma vie avec le skate, il a fallu que je bosse au shop, ce qui fait que je n’avais plus le temps de skater à fond, forcément.

Quelles sont les trois parutions que tu retiens de ta « carrière » de skater sponsorisé ?

Je me souviens d’une photo qu’on avait shooté ensemble à côté de Nozbone, un flip fakie sur le plan incliné ! On y était allé plusieurs fois… Je pense aussi au 360 shove it que j’avais shooté avec Benjamin Deberdt sur un street gap près de République et qui était paru dans Kingpin. Et puis ma première parution, un switch flip nose wheeling à Montgallet, shooté par Jean Feil et paru dans Freestyler !

Sur quel spot est-ce qu’on peut te trouver le plus facilement ?

J’ai fait un tremplin à l’atelier, là… Ah ah ah ! République ou peut-être Gare de Lyon…

Switch Front Wallride - photo : Alex Pires Frontside Wallride - photo : Alex Pires Body Varial - photo : David Turakiewiscz

Sponsors : Nozbone depuis 2006.
Né le 8 septembre 1987 à Paris

Interview réalisé par: