Sylvain Tognelli

5 questions : Sylvain Tognelli

« Ça aurait dû être du Comté ou du Mont-d’Or ! »

D’où vient ton surnom, « Poulain » ?

Quand j’habitais dans le Jura, je trainais toujours avec des mecs plus vieux, donc j’étais le poulain. Le p’tit poulain ! Ils m’appelaient aussi « la figue », parce que j’étais mou, mais c’est pas resté. Et ça n’a rien à voir avec mon goût pour les Figolu !

Depuis combien de temps vis-tu à Berlin et quels sont les clichés sur les Allemands qui se sont avérés vrais ?

J’habite à Berlin depuis 8 ans officiellement, mais j’ai calculé et trouvé récemment que je n’y ai jamais passé plus de trois mois chaque année. Pour les clichés, c’est surtout la rationalité extrême de leur bureaucratie, qui n’est pas trop mon truc, et leur sensibilité pour l’environnement. J’ai l’impression qu’en Allemagne et certains pays du nord, c’est un moins ‘chacun pour sa gueule’. C’est une impression générale, mais il me semble que les gens sont plus attentifs à ce qu’ils font en matière d’environnement.

Et les Allemands, quels clichés ont-ils sur les Français ?

Les Français sont arrogants… et ils sont un peu plus romantiques, irrationnels, un peu plus artistes… Et j’ai l’impression qu’en France, il y a tellement de pression sur les filles, qui doivent toujours être parfaites, que ça en rend beaucoup névrosées. Mais bon, c’est juste mon expérience, peut-être que je suis mal tombé !

Tu as ton nom sur une board depuis 2013. Est-ce qu’elle se vend mieux que les autres pro-models ? 

Bien-sûr ! Ah ah ! En fait, on change les tailles et les graphiques régulièrement parce qu’on s’est rendu compte que c’était plus les tailles et les graphiques que les noms qui faisaient vendre, en général on ne met pas de noms sur les boards de toute façon. Mais je pense que c’est celle de Shier qui part la plus vite ! La mienne, c’est au Etats-Unis qu’elle doit le mieux se vendre, juste parce qu’on a plus de skateshops, mais on vend surtout en Angleterre !

Quelle implication tu as dans Isle ?

Je suis un peu plus impliqué maintenant, mais quoi qu’il arrive, Isle est une petite marque, je suis en contact direct avec Nick (Jensen) et Paul. Nick s’occupe des graphiques avec Chris Aylen (graphiste), Paul s’occupe de la production et de la distribution et je m’occupe de la direction de la marque avec Paul et Nick, de la communication et de notre plateforme de travail en ligne donc on sait tous ce que sont en train de faire les autres. Par contre, Nick et Chris (Aylen, graphiste) sont assez indépendants pour les graphiques, à moins qu’ils me demandent mon avis. Par exemple, dans une board récente qui représentait une étagère avec divers objets posés dessus, il y avait une bouteille de Pernod ! Ca m’avait choqué, ce n’est pas une boisson d’où je viens, je ne bois même pas de Ricard ! Ah ah ! Il aurait fallu mettre une bouteille de vin de Bourgogne ou de vin du Jura ! Il y avait aussi du fromage bleu mais pas de chez moi, ça aurait dû être du Comté ou du Mont-d’Or ! Ah ah ah !

Nose wheeling Backside lipslide 180 front switch wheeling

Sponsors : Isle, Converse, Carhartt, Ashes griptape, Modus bearings, Nozbone depuis 2013.
Né le 13 octobre 1985 à Dole

Interview réalisé par: